Haq Ali Maula "Dieu vrai, Ali est le guide"
(Poème en urdu, persan et hindi médiéval à la louange d’Ali)


Je suis un partisan de Haidar, un errant ivre
Je suis un serviteur d’Ali le Choisit
Je suis le chef de tous les soufis
Car je suis arrivé tout près d’Ali
Parfois le mur bouge
Parfois la porte tremble
En entendant le nom d’Ali, maintenant encore Xaibar tremble
Ali est le roi des hommes.

Ali est le guide
Répète, répète, ô mon âme
Ce nom seul est vrai, mon ami.
[...]
Ce nom béni a dévoilé le secret de la réalité.
Ali est le guide
Ali est le roi des hommes
« Il n’est pas d’autres jeune homme qu’Ali »
Ali est le lion de Dieu.
Dieu vrai, Ali est le guide !
Il n’y a sur mon corps et ma langue que le nom d’Ali
Si je meure, qu’on écrive sur mon suaire « Ali, Ali »
Dieu vrai, Ali est le guide !
Sans l’amour d’Ali on ne trouve pas l’objet de la quête
Ni la récompense de la dévotion
Serviteurs de Dieu, écoutez avec attention, je vous en conjure au nom de Dieu !
Qui ne rencontre pas Ali, ne rencontre pas Dieu.
Dieu vrai, Ali est le guide !
Cesse tes efforts ! On ne trouve rien quand on voit mal
C’est le guide qui indique la destination
Si on trouve Ali, c’est dans la maison de Dieu
De même qui cherche Dieu le trouve dans la maison d’Ali.


Dieu vrai, Ali est le guide !
Rendre un culte à la vue de Haidar est un ordre du Prophète
Ali est l’âme du Prophète, le corps du Prophète, la vie du Prophète
Ali est la fleur du destin
Ali est l’épée du Dieu vrai
Ali est le maître des maîtres spirituels.

Dieu vrai, Ali est le guide !
Comment le lion de Dieu pourrait-il ne pas être la main d’Allah ?
La destination de toute offrandre, c’est Ali, le roi sans pareil
De même que la famille du Prophète est sans égale
Il ne naîtra jamais un autre Ali.

Dieu vrai, Ali est le guide !
Ma couleur aujourd’hui, ma couleur d’Ali.
Chez mon Khwaja, la couleur est Ali
Ô, j’ai trouvé mon bien-aimé dans ma cour !
Ô, j’ai trouvé mon Maître, Nizam ud Din Auliya !
Ô, j’ai trouvé mon Maître, Muin ud Din Auliya !
J’ai trouvé mon Maître, Data Ganj Bakhsh Auliya
Ô, Nizam ud Din Auliya !
Quand je regarde, Ali est avec moi.

Ma couleur est Ali.
J’ai cherché de pays en pays
Ta couleur me plaît, Khwaja Muin ud Din
Où que je regarde, je ne vois nulle part une telle couleur.
[...]
Ma couleur aujourd’hui, ma couleur est Ali.


Retour aux paroles